Manifeste pour la non-violence

Lisez Pauline Boyer et Johann Naessens dans leur Manifeste pour la non-violence (Éditions Charles Léopold Meyer, www.eclm.fr, 2022)!

La non-violence est souvent difficile à appréhender dans la multiplicité de ses formes: résolution non-violente des conflits, désobéissance civile, objection de conscience, etc. Rares sont d’ailleurs celles et ceux qui la pratiquent en suivant plusieurs de ces méthodes. Il vaut en revanche la peine de réfléchir à toutes, afin d’essayer d0’en comprendre les objectifs et le principes.

Le livre que Boyer et Naessens viennent de réaliser est un excellent moyen d’y parvenir. Dans un format de poche, des textes concis et précis montrent non seulement comment « la culture de la non-violence préfigure le monde de demain » (p. 18), mais aussi – en citant Edgar Morin – comment elle est utile pour « contrôler le développement incontrôlé de notre ère planétaire » (p. 90). L’explication clé est reprise de Jean-Marie Muller, spécialiste de Gandhi: « La non-violence suppose avant tout qu’on soit capable d’agressivité. En ce sens, il faut affirmer que la non-violence est plus opposée à la passivité et à la résignation qu’à la violence. L’individu ne doit pas refouler son agressivité, mais l’accueillir et l’apprivoiser de manière qu’elle devienne une force créatrice » (p. 157).

Les pages sur les critères de l’action non-violente (p. 186-191) ne sont pas moins utiles pour se mouvoir dans ce monde inattendu pour beaucoup, tout comme maintes réflexions notamment sur le respect de l’adversaire, sur l’agir collectif et sur l’attitude face à la répression.

Le livre est disponible au prêt au Cenac!

Luc Recordon

Start typing and press Enter to search

Shopping Cart